Cuba, Egypte, Grèce, Irlande, Kazakhstan, Kenya, Laponie, Mongolie, Nouvelle Zélande, Pérou, Suède, Vietnam : les étudiants de 1re année ont organisé, dans le cadre d’un projet pédagogique, le 1r forum international, vendredi 20 novembre.
Véritable invitation au voyage, cette matinée, ouverte à tous, a permis au public de (re) découvrir certaines contrées plus ou moins lointaines.

Par tirage au sort, chaque groupe d’étudiants a travaillé sur un pays en particulier afin de présenter un maximum d’informations :

  • Présentation du pays : histoire, géo, culture en français et en anglais
  • Présentation socio-économique : les opportunités pour les investisseurs
  • Caractéristiques professionnelles : à faire et à ne pas faire lors d’un voyage d’affaires
  • Clin d’oeil au folklore, art, gastronomie etc.

3 jurys ont évalué chaque stand. Chaque groupe a présenté son pays en anglais et en français puis a répondu aux questions des membres des jurys en anglais et en français également.

Pour ce forum international, tous les étudiants se sont vraiment investis en faisant des recherches approfondies sur des pays qu’ils ne connaissaient pas forcément. Certains sont entrés en contact avec des diplômés en place à l’étranger pour obtenir des témoignages.
Chaque stand était décoré avec soin, certains proposaient même des dégustations !

Ce forum international a permis aux étudiants de pouvoir se préparer au départ à l’étranger. Rappelons que l’INSEEC Bachelor Chambéry encourage fortement ses étudiants à la mobilité internationale (obligatoire sur certains cursus), soit en Université partenaire pour étudier et obtenir le cas échéant un double diplôme, soit en entreprise pour se confronter à des réalités différentes et se préparer au management interculturel.

[cycloneslider id= »forum-international »]

Le saviez-vous : A la question « Où se situe votre avenir professionnel ? », plus d’un jeune diplômé en France sur quatre (27 %) répond : « A l’étranger », selon le Baromètre 2014 de l’humeur des jeunes diplômés réalisé par le cabinet Deloitte. Il y a deux ans, interrogés dans le cadre de la même étude, seuls 13 % d’entre eux envisageaient une expatriation professionnelle pour commencer leur carrière. (source Le Parisien.fr 21/11/2014)

Comments

comments