La troisième année Inseec U. Sport du campus de Chambéry s’est rendue au Groupama Stadium, à Lyon, afin de prendre le pouls de ce grand club qu’est l’Olympique Lyonnais. Un après-midi placé sous le signe de l’histoire autour la formation présidée par Jean-Michel Aulas.

Accueillie par Stéphane Benas, le célèbre directeur du musée de l’Olympique Lyonnais, la promotion de Bachelor 3 Inseec U. SPORT de Chambéry, ont passé un agréable moment, chargé d’histoire.

Après un bref discours d’introduction du boss des lieux, les étudiants ont pu découvrir ce musée sur trois étages, quasi-unique dans le milieu du football français. Plus que du passé – très important – l’O.L. a fait le choix de l’avenir dans cet écrin qui aura coûté au final près de 6 millions d’€uros : une grande place est en effet laissée au football féminin mais aussi à l’académie avec la question : comment devient-on joueur professionnel ?

Les étudiants, encadrés par leur responsable de programme Julian Dupraz, Eric Dellamaggiore, enseignant en économie du sport, et Carole Brescia assistante pédagogique, ont pu vivre une totale immersion dans cette histoire particulièrement riche. Ils ont pu aussi, pour certains d’entre eux, s’essayer aux commentaires d’une rencontre de football de Ligue 1.

A ce petit jeu, c’est Paul Bôle, qui fêtait son vingtième anniversaire (et grand fan de l’OL) ! qui est reparti vainqueur !

Ils vont (aussi) sur la pelouse !

Pour couronner cette belle journée, les étudiants ont pu ensuite fouler la pelouse du Groupama Stadium mais aussi parcourir les couloirs des vestiaires du stade. Appareil et téléphones portables à la main pour immortaliser le moment.

« On se sent vraiment petits » déclarait Thomas Migeon, particulièrement impressionné par la grandeur de l’infrastructure qui compte près de 55 000 places.

Après des vifs remerciements appuyés à l’hôte du jour en la personne de Stéphane Benas, les étudiants ont pu regagner leur bus, pour retrouver le campus de Chambéry.

Avant désormais, et ce pendant six mois, de partir en stage afin de mettre en pratique tous les éléments concrets vus en classe. Une toute autre histoire pour eux qu’il conviendra, aussi, d’écrire… pour la raconter plus tard. Comme dans un musée.

Comments

comments