Ce n’était pas un projet fomenté de longue date que de suivre la filière immobilier, pour Amandine Pauron.
Il s’agit davantage d’une découverte à l’Inseec U de Chambéry. Pour cette étudiante d’origine grenobloise, il s’agit d’allier filière d’avenir et nécessité de contact et de challenge.

Un domaine très large, ouvert sur l’avenir

Amandine Pauron n’avait pas d’idée précise sur la filière qu’elle emprunterait pour poursuivre ses études et aller vers un projet professionnel construit, en dépit de son besoin permanent de relationnel et de challenges. Pas de marketing ni de communication pure pour l’étudiante de 21 ans. Mais plutôt un domaine assez large. Une branche professionnelle qui ne lui fermerait aucune porte. C’est donc celle de l’immobilier qu’elle a poussée, à sa grande satisfaction.

« Je pense avoir trouvé ma voie, explique-t-elle, les cours m’ont prouvé que je pouvais appliquer en stage ce qui m’était enseigné. Je retrouve ma personnalité. Il n’y a pas un matin où je ne suis pas heureuse d’aller travailler. »

Un enthousiasme assez communicatif, notamment dans son stage. Celui-ci pourrait bien lui permettre de poursuivre son chemin jusqu’à l’alternance.

Un stage dans l’immobilier de luxe, en Tarentaise

Le pendant professionnel de la formation en immobilier à l’Inseec, est un stage en agence qui met les étudiants en situation pratique. Pour Amandine, c’est à Albertville que le stage se déroule, en immobilier de luxe en stations de ski. C’est une branche très prisée par les étudiants.

« C’est un immobilier totalement différent, commente-t-elle. Comme je ne suis pas du tout de ce milieu, c’est une très belle ouverture sur le monde qui nous est proposée. Cela ouvre de nouvelles opportunités. En réalité, je suis plus qu’heureuse »

Toutes les stations de Tarentaise, voilà son terrain de jeu. Une spécificité de la formation Inseec qui ravit Amandine Pauron et l’encourage dans ses projets.

Comments

comments