Actuellement en 3ème année de Bachelor option Gestion et Finances, Anthony Ginet souhaite poursuivre son parcours en MSc Finance d’entreprise, avec l’alternance et l’entrepreneuriat en vue.

 

Anthony, quel est votre parcours scolaire ?

J’ai obtenu mon Bac S, option Mathématiques en 2014 au Lycée de l’Albanais à Rumilly.

Désireux de vouloir m’ouvrir le maximum de portes et de sortir de cette branche trop spécifique, j’ai décidé de poursuivre mon parcours scolaire dans une école de commerce à l’Inseec campus Chambéry pour obtenir un Bachelor Gestion-Marketing-Communication.

 

Que vous apporte justement l’INSEEC-Chambéry ?

L’Inseec Chambéry me permet d’être dans une école de commerce de taille humaine, ce qui est plutôt avantageux car nous suivons une formation de qualité avec des intervenants pour chacun des modules, et en parallèle, nous pouvons bénéficier d’un suivi personnalisé de notre parcours.

 

Souhaitez-vous poursuivre vos études ? Si oui, où et dans quoi ?

Aujourd’hui, le monde du travail est de plus en plus compliqué et les postes de moins en moins nombreux. Je pense donc qu’il est judicieux de poursuivre ses études, bien-sûr. Attention à ne pas faire des études juste pour rajouter une ligne de plus sur son CV ; je pense que, par exemple, l’alternance est à prendre en compte car les chefs d’entreprise recherchent à la fois des gens qualifiés mais aussi professionnels.

Je donc poursuivre avec un master MSc Finance d’entreprise en alternance, et toujours à l’Inseec Chambéry. Nous avons la chance d’être dans une région dynamique et prospère dans la plupart des secteurs d’activités.

  

Que souhaitez-vous faire plus tard ?

Mes parents étant commerçants, j’ai depuis le plus jeune âge cette fibre entrepreneuriale. Je sais pertinemment que je devrais passer par le statut de salarié avant de pouvoir gérer et lancer ma propre entreprise, mais c’est un de mes objectifs. De nos jours, avec la concurrence qui règne entre les différents candidats potentiels, le plus dur est de rester constamment à l’affut des opportunités.

Il faut en vouloir toujours plus que son « adversaire », la fin de l’histoire sourit généralement aux plus entreprenants et à ceux qui auront su prendre des risques. J’aimerais débuter dans des entreprises de renom comme Magnin-Gecors pour à terme prendre mon propre envol.

 

 

Comments

comments