À l’occasion de la 3ème édition du concours d’éloquence inter-écoles organisé par l’Academie de l’Éloquence INSEEC.U, deux de nos étudiantes de l’INSEEC Bachelor,  Bérénice Devos et Maëva Daphné Bassalang se sont qualifiés pour la grande finale qui aura lieu demain, vendredi 18 Juin.

Ils étaient plus 100 étudiants issus des différentes écoles du groupe INSEEC.U à participer aux phases qualificatives, 30 en demi finale et ne seront plus que 6 à se disputer le titre de champion. C’est donc toute une école qui est derrière ses étudiantes et qui est déjà fier du parcours accompli !

 

Quelques heures avant le coup d’envoi de cette finale, Bérénice Devos à accepté de répondre à nos questions :

  • Comment vous est venue l’envie de participer aux concours d’éloquence de l’INSEEC.U ? 
J’ai eu un premier échange avec Éric Cobast qui m’avais repéré lors des joutes verbales de mars, et cette discussion avait attisé ma curiosité. J’avais apprécié l’expérience, et je me suis dis que ça pourrait être une belle aventure à vivre dans cette année un peu complexifiée par tous les événements sanitaires, une manière différente de vivre ma vie étudiante en quelque sorte. De plus, j’avais beaucoup apprécié le film « le brio » d’Yvan Attal il y a quelques années, et c’était dans ma to-do-list des choses à faire dans ma vie que de vivre une expérience similaire. J’ai longtemps voulu devenir avocate, c’est donc en toute logique que l’art oratoire et défendre une cause ou un sujet m’attire : j’ai donc sauté sur l’occasion ! 
  • Comment s’est déroulé votre préparation jusqu’à votre qualification pour la finale ? 
J’ai tout d’abord du réaliser une courte vidéo de 3 minute sur la citation de Saint-Exupéry : « si je diffère de toi, loin de te léser je t’augmente ». Après avoir rédigé mon discours et l’avoir filmé, je l’ai envoyé au jury de sélection du groupe INSEEC U. À ma grand surprise, j’ai été retenue pour la demi-finale ! J’ai donc annoncé la bonne nouvelle à l’équipe pédagogique de l’Inseec Bachelor qui m’a de suite soutenu et m’a proposé son aide. Après de nombreux appels et entraînement avec Mr Bradford et Mr Alexander (que je remercie au passage) je me suis dirigée vers la demi-finale au campus Eiffel ! Avec le soutien et la présence de Mr Bradford et Mr Fournillon, je me suis sentie épaulée pour débattre contre une autre étudiante sur les citation de La Fontaine imposée « rien ne sert de courir, il faut partir à point » où je devais défendre la négative. J’ai eu la chance de me démarquer lors de cette joute, et ai été sélectionnée pour me diriger vers la grande finale. La semaine avant la finale va être chargée : après un entraînement filmé sur l’improvisation avec Mr Cobast, l’Inseec Bachelor nous offre un coaching de deux heures pour être préparé au mieux. Je suis en ce moment sur l’écriture d’une éloge paradoxale qui tend à convaincre que la vulnérabilité est une force (et croyez moi, ça en est réellement une) 
  • Quelle sentiment ressentez- vous à l’idée de représenter l’INSEEC Bachelor ?
Je vais donc faire preuve de vulnérabilité : c’est un événement très stressant et chronophage et ça serait mentir que de vous dire que je n’ai aucune pression pour le 18!  Mais c’est tellement valorisant et motivant, on en ressort avec une confiance en soi gonflée à bloc et de la maturité aussi. Représenter son école c’est une fierté et j’ai déjà la sensation d’avoir gagné dans un sens. Les candidats restants sont de très haut niveau et nous méritons tous le titre ! Avec Maeva, je vais essayé du mieux que je peux de faire briller l’Inseec Bachelor dans cette compétition et qui sait « ramener la coupe à la maison » ? 
  • Avez-vous découvert votre talent cette année ? 

On m’a souvent dit que je devrais faire du théâtre et que je m’exprimais bien à l’oral. Au point de dire que je le voyais déjà comme un talent ? Je ne sais pas. Ce qui est certain c’est que c’est plus qu’un talent que j’ai découvert lors de ce concours. J’ai appris à me faire confiance et à me dépasser. Mais j’ai surtout trouvé du soutien, vu de la fierté dans les yeux de mes proches, et rencontré des personnes qui croient en moi et en mon futur au-delà de ce concours d’éloquence. Je pense pouvoir vous confier que ces trois éléments sont bien plus importants à mes yeux que le simple talent d’orateur, que je continuerais de cultiver bien évidemment après la finale !

 

Comments

comments