Les étudiants en 2e année du programme post-bac de l’INSEEC à Paris ont suivi un séminaire thématique sur le digital.

3 questions à David Bechtel, organisateur du séminaire et intervenant en marketing des médias et techniques de créativité à l’INSEEC :

Quels sont les objectifs de ce séminaire digital pour les étudiants ?

Les étudiants doivent comprendre ce que représente l’écosystème digital dans notre société.

Mais aussi que sont vraiment les réseaux sociaux ? Que proposent-ils ? Comment les utiliser dans un contexte professionnel ? Durant une semaine, l’objectif était de transmettre des notions aux étudiants afin qu’ils maîtrisent les techniques digitales, non pas de devenir des experts en la matière.

Pouvez-vous nous donner votre définition du digital ?

Le digital est un sujet complexe et pas seulement relié à la technologie numérique (cliché du « geek »). C’est l’utilisation de différentes techniques web destinées à promouvoir un produit ou un service. Le marketing s’adapte aux nouvelles technologies, aux habitudes des usagers et à leurs modes de consommation.

Aujourd’hui, nous parlons des « Native digital », les jeunes représentent ce que l’on appelle « la génération connectée ». Pour eux, il n’y a pas de frontières sur internet, tout est relativement relié à l’amusement. J’aime parler d’une utilisation « userfriendly » du digital, c’est-à-dire conviviale, qui est née avec internet. Le marketing traditionnel a indéniablement évolué vers un marketing plus digital, avec notamment l’essor du marketing mobile.

Comment avez-vous organisé ce séminaire ?

Le séminaire a été pensé sur 4 jours. Les matins étaient consacrés à des cours ou conférences et les après-midis à des ateliers par petits groupes.

La première journée s’est organisée sur la base de la règle des trois tiers : 1/3 découverte, 1/3 compréhension, et 1/3 de mise en pratique. C’est de la découverte ou de la redécouverte, mais d’une nouvelle façon, avec un nouveau projet. Principe de ce premier jour: « Pas de théorie sans pratique et inversement». Le matin, les étudiants ont découvert l’écosystème digital et l’après-midi la théorie d’identification, de focalisation puis l’utilisation des outils de communication.

Nous leur avons communiqué le sujet du projet sur lequel ils ont travaillé en équipe durant 3 jours : Effectuer le diagnostic digital (quels sont les outils web utilisés dans la stratégie de communication ?) de leur école INSEEC Bachelor et apporter leurs recommandations.

Le 2e jour, les étudiants ont effectué une étude de l’entreprise et observé les outils web utilisés (analyse de la stratégie digitale). Comment sont-ils utilisés ? Comment peut-on les améliorer avec un plan marketing ? Mais aussi comment améliorer l’image de l’école grâce à ces outils ?

Le 3e jour, les étudiants ont travaillé sur la thématique du « social media ». Comment peut-on diffuser l’image d’une entreprise sur les réseaux sociaux ? (contenu/pub/social media).

Le dernier jour du séminaire s’est axé sur le marketing mobile et notamment sur les étapes de son développement. Durant les ateliers de l’après-midi, les étudiants ont dû créer une application mobile INSEEC Bachelor, avec 5 fonctionnalités clés, puis apprendre à la promouvoir.

Laurie, étudiante en 2è année, nous livre ses impressions à la fin du séminaire digital :

« Le séminaire a été très intéressant ! Nous avons apprécié le travail de réflexion en groupe chaque après-midi. Le sujet de notre projet digital portant sur l’INSEEC Bachelor, nous avons désormais une meilleure connaissance des outils web utilisés pour promouvoir notre école. Finalement, grâce aux intervenants, nous avons une autre idée de ce que représente le digital dans le monde de l’entreprise. »

Bilan positif de ce second séminaire digital. Prochaine session en 2016, avec probablement de nouvelles techniques digitales à évoquer !

Comments

comments