Grand dimanche pour les étudiants INSEEC U. SPORT du campus de Chambéry !

Le dimanche 2 décembre, les promotions de Bachelors à Masters « Management du Sport » ont assisté à l’émission phare du dimanche soir sur Canal Plus : le Canal Football Club.

Une journée parisienne très enrichissante pour des étudiants conquis.

Partie dès potron-minet dimanche matin, la promotion des étudiants de l’Inseec U. Sport, campus de Chambéry, a rejoint la capitale en bus. Un trajet d’un peu plus de six heures, durant lesquelles jeux de cartes et ambiance musicale étaient au programme.
Puis arrivée au Canal Factory, lieu du tournage du Canal Football Club, la grande messe du dimanche soir des antennes de Canal +.
Après un moment de libre dans la capitale, les étudiants ont pénétré dans le studio où allait se dérouler l’émission présentée par le très disponible Hervé Mathoux.

Près de 4 heures d’émission !

Installés juste avant la fin du Canal Rugby Club, les étudiants ont été ensuite briefés par le chauffeur de salle, lequel a insisté sur l’importance des applaudissements avant chaque prise d’antenne.
A 19h10, c’était parti pour le show ! Sous la conduite d’Hervé Mathoux, les chroniqueurs et invités ont pu débriefer sur la journée de Ligue 1 ainsi que sur la Ligue des Champions.

Dominique Armand, Laure Bouleau, le célèbre Pierre Ménes, l’ancien joueur de l’OM Habib Beye et enfin Pascal Dupraz, étaient présents sur le plateau.

Pendant près de 4 heures, les étudiants ont été attentifs à la précision de l’émission ainsi qu’à la force des images.

« Il est important pour nos étudiants de comprendre les enjeux d’une telle émission et des droits TV dans leur ensemble. C’est un bon exercice et une belle immersion dans ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle dans les émissions sportives en France », présentait Julian Dupraz, le responsable des programmes INSEEC Sport.

Fin de l’émission, le temps de faire une photo souvenir aux côtés de toute l’équipe du Canal Football Club.

Et retour à Chambéry ; cette fois, durant la nuit, le car était beaucoup plus calme… !

Comments

comments