Direction le Népal pour Human’INSEEC, association solidaire INSEEC Bachelor Chambéry !
Théa Dall’agnol, Audrey Delaye, Tanguy Darde et Baptiste Rossier, étudiants de 1re année ont un projet commun qui leur tient à coeur : Participer à la reconstruction d’une école népalaise dans une région détruite par le séisme d’avril 2015.

Une action humanitaire pour le Népal

Souvenez-vous : 25 avril 2015, un terrible séisme frappe de plein fouet le Népal. Plus de 8 000 morts, plus de 16 000 blessés. Le pays est dévasté, la population démunie et les moyens économiques pour la reconstruction du pays font cruellement défaut. Depuis, de nombreuses associations humanitaires oeuvrent pour reconstruire ce pays. Mais la tâche est immense !

Profondément touchés par ce drame humain, nos quatre étudiants souhaitent mettre leur énergie au profit de cette population. La situation des enfants les affecte d’autant plus. Ils décident donc de participer à la reconstruction de l’école de Chhulamu, petit village de l’Est du Népal, au Sud de l’Everest, à 2 300 m d’altitude. Pour cautionner leur projet, ils s’associent avec Shakti Népal qui réalise déjà de nombreuses actions humanitaires dans ce pays.

Le voyage qu’ils prévoient de réaliser au cours de l’été 2016, donnera l’opportunité aux étudiants de :

  • Participer à la reconstruction de l’école. Le travail consiste notamment à enduire les murs de torchis (enduit constitué de terre, de sable, de paille et d’eau) et ensuite réaliser les travaux de peinture.
  • Mener des actions de sensibilisation sur le recyclage même si actuellement la dimension écologique n’est pas une des priorités de la population.
  • Mettre en place des actions culturelles au profit des enfants avec des échanges sur le thème de la danse.

Ce projet humanitaire ambitieux nécessite un budget important. Les principaux frais s’élèvent à 3 000 € et comprennent le transport, les visas, l’hébergement, l’assurance et les matériaux de reconstruction de l’école.

Il ne pourra aboutir qu’avec le soutien financier de partenaires. Mais c’est sans compter la volonté de nos quatre étudiants qui ne déméritent pas en prouvant leur engagement par le biais d’actions diverses comme la vente d’en-cas aux pauses des étudiants, un partenariat avec la MJC de Chambéry lors de concerts, ou la réalisation de photos de classe, etc.

Afin de limiter la charge financière tant pour les donateurs particuliers que pour les entreprises, Théa, Audrey, Tanguy et Baptiste ont créé leur propre association Human’INSEEC et ont soumis leur projet à la Direction Départementale des Finances Publiques de la Savoie qui leur a accordé le statut d’association d’intérêt général. Ainsi, les généreux donateurs pourront obtenir une réduction d’impôt.

Ils prévoient de revenir avec des valises chargées d’émotions et pleines de souvenirs qu’ils nous feront partager en produisant un documentaire. En attendant, nous pouvons suivre les différentes étapes de leur projet sur le site internet qu’ils viennent d’ouvrir.

Comments

comments