A 21 ans et en parallèle de sa troisième année de Bachelor, Geoffrey Chataignier a déjà créé Invite-People, outils tactiles et de création de logiciels.

Geoffrey, quel est votre parcours scolaire ?

J’ai fait un baccalauréat scientifique, spécialité physique. Je me suis ensuite dirigé vers une licence AES, de droit et d’économie à la fac. Je n’ai pas forcément apprécié le cadre car c’était très scolaire et peu intéressant. Il y a beaucoup de monde, c’était un peu à la chaîne ; je me suis alors dirigé vers une école de commerce.

Et pourquoi avoir choisi l’INSEEC Chambéry ?

Plusieurs de mes connaissances m’en avaient parlé, j’ai regardé sur Internet. Je ne regrette en rien mon choix. Nos professeurs sont des intervenants professionnels. Ils sont constamment reliés à la réalité et nous permettent de parcourir des cas concrets d’entreprises, ce qui m’a fortement intéressé. C’est complétement différent de la fac car là, quand on pose une question, on obtient des réponses claires.

Vous êtes aussi un jeune entrepreneur…

Cela a aussi été l’une des raisons pour lesquelles j’ai rejoint l’Inseec, car je peux être deux semaines dans mon entreprise et deux semaines à l’école. J’ai créé Invite-People qui fait des applications tactiles et suis co-fondateur d’Arts Systèmes qui met en place également des applications innovantes. J’aime cette liberté d’entreprendre. J’aurais pu faire chercheur en laboratoire mais cela ne m’intéressait pas. D’ailleurs, je vais à Las Vegas à la French Tech, pour présenter mes activités. C’est toujours l’occasion d’échanger ! J’ai eu l’occasion de rencontrer là-bas le Directeur du développement de Général Motors.

Conseillerez-vous l’école à d’autres étudiants ?

Ah oui, pleinement ! Il y a des étudiants qui ne sont pas dans l’idée d’entreprendre, mais qui s’intègrent parfaitement à l’Inseec. Les études vous permettent de gagner en légitimité. C’est d’ailleurs une raison essentielle qui me pousse à vouloir poursuivre l’année prochaine en MSc Management ici à l’Inseec Campus Chambéry.

Inseec Campus Chambéry

Comments

comments