A 17 ans, Antoine Angéla a passé une journée complète début février sur le campus de Chambéry afin de participer aux concours d’entrée au sein de l’Inseec U. Sport. L’étudiant nous présente sa journée et délivre ses conseils à ceux qui tenteront prochainement leur chance.

Il y avait foule, samedi 10 février sur le campus chambérien de l’Inseec U. De nombreux lycéens actuellement en terminale pour la plupart, passaient en effet le concours d’admission obligatoire afin d’intégrer les programmes Bachelors : parcours classique et commerce, international mais aussi Bachelor Management du Sport. Comment s’était préparé Antoine ?
« L’école m’avait envoyé les examens de l’année dernière, notamment les questions de culture générale sportive. J’ai donc pu m’entraîner. »

Et au final, alors ?
« Il y avait des questions auxquelles je n’ai pu répondre, mais j’ai donné mon maximum ! »

Après ce premier examen, place au test d’anglais. Premières impressions : « Il y avait de nombreuses questions de grammaire et cela permet de vérifier les bases », avance l’étudiant.

Un conseil ? Restez soi-même !

Après un déjeuner offert par l’école, histoire de reprendre des forces, tous les candidats se sont donc confrontés à l’entretien de motivation, étape primordiale à l’idée d’intégrer une grande école de commerce dès le début de l’après-midi. Et là, les étudiants actuels de l’école, en parfaits guides, ont pu les accompagner au mieux.

« On a été conduits et renseignés sur nos salles par des étudiants et c’était plutôt cool. On a bien pu échanger et poser quelques questions. »

Pendant vingt minutes ensuite, Antoine a dû présenter ses motivations à l’idée d’intégrer l’Inseec U. devant le jury.

Bilan ?

« J’ai voulu rester moi-même et ne pas essayer de vouloir à tout prix ressembler à l’élève parfait. Cela n’aurait servi à rien ».

Clap de fin ensuite d’une journée parfois stressante, mais aussi enrichissante pour l’ensemble des candidats. Lesquels, dont Antoine, recevront les résultats d’admission sous une dizaine de jours.

Souhaitons-leur bonne chance !

Comments

comments